L’astuce de la semaine: le genre des noms de pays

Ah… L’éternelle question du GENRE en français! Féminin ou masculin?

Pour déterminer le genre d’un nom de pays (ou de région), c’est très simple!

Le mot termine par la lettre « e », il est féminin!

L’article à utiliser est donc « la »: J’adore la Norvège!

Attention! Cette astuce ne fonctionne pas pour tous les mots en français! (Un livre, un arbre, un tigre… sont masculins.)

Il y a 6 pays qui ne respectent pas cette règle: le Belize, le Cambodge, le Mexique, le Mozambique, le Suriname et le Zimbabwe.

Si le nom de pays (ou de région) termine par une autre lettre que « e », alors il est masculin: le Brésil, le Canada, le Japon…

Pour les verbes, on doit choisir la préposition « en » ou « de » devant un nom féminin.

Pour exprimer l’origine:

Tu viens de Bulgarie?

Le vol en provenance de Belgique aura 30 minutes de retard.

Elle est arrivée de Suisse aujourd’hui.

Nous avons fait le voyage de Finlande en Russie à pied!

Pour exprimer la destination/localisation:

Je travaille en Chine.

Vous allez en Californie cet été?

Elle habite en Corse depuis 2012.

Et comme toujours, pour des raisons phonétiques, on fait l’élision devant voyelle:

Nous venons d’Indonésie. J’adore l’Italie.

Et vous, vous habitez où? Vous venez d’où? Où allez passer vos prochaines vacances? En France, j’espère!

Friday Idiom: hang in there

L'expression idiomatique de la semaine !

Alright, so the frog is very cute, hanging there. But there is a more figurative meaning to these words! Hang in there means, don’t give up; keep at it.

For example, imagine you have a friend who is going through a difficult period in his or her life. You can say to them: hang in there, it’ll get better soon, you’ll see.

Or, you’ve just witnessed a friend of your friend mess up, you can say, hang in there.

It’s just a colloquial way of telling someone not to give up, things will look up soon.

L’astuce de la semaine: Bien ou bon?

à retenir: BIEN est toujours invariable et ne change jamais. BON s’accorde en genre (féminin ou masculin) et en nombre (singulier ou pluriel).

« Bien » exprime un jugement de valeur, moral. Il est synonyme de « correct », « conforme », « juste ». Le contraire de « bien » est « mal ».

« Bon » exprime un jugement basé sur le goût. Il est synonyme de « agréable », « délicieux », « doué » ou même « gentil ». Le contraire de « bon » est « mauvais ».

Attention! Pour le superlatif, on ne dit pas « plus bon » mais « meilleur ». On ne dit pas « plus bien » mais « mieux ».

« Bon » et « bien » servent aussi à ponctuer votre discours à l’oral.

Jeudi, je dis: « Tu t’en sors? »

JEUDI, JE DIS! Chaque jeudi, découvrez un mot ou une expression en français familier!

Chaque semaine, un exemple de français authentique et actuel à utiliser, à l’oral ou à l’écrit, dans la plupart des situations de la vie courante.

Aujourd’hui, c’est une locution couramment utilisée par les Français et les francophones natifs au quotidien: « Tu t’en sors? »

TU T’EN SORS?

« S’en sortir » est la contraction de « Se sortir de la situation ». On peut utiliser cette expression sur le mode interrogatif pour demander comment la personne gère la situation:

Ils s’en sortent avec les travaux?

Comment vous vous en sortez?

La question peut avoir une valeur ironique:

Tu t’en sors ou j’appelle les pompiers?

On peut l’utiliser sur le mode affirmatif ou exclamatif pour souligner que l’on maîtrise très bien la situation ou pour féliciter quelqu’un:

Vous vous en sortez très bien!

Mon fils s’en sort très bien à la fac.

On va, au contraire, employer la forme négative pour insister sur le fait que l’on éprouve des difficultés ou pour émettre des doutes sur les capacités de quelqu’un à faire face à un problème:

Je ne m’en sors pas.

Elle ne va jamais s’en sortir avec 3 bébés en même temps!

Au futur, la locution peut permettre de motiver et d’encourager:

Tu vas t’en sortir, ne t’inquiète pas.

Si nous unissons nos efforts, nous nous en sortirons.

Au passé, cela permet de faire un bilan:

ça n’a pas été facile mais je m’en suis sorti.

Et vous, vous vous en sortez comment en français?

En bonus, une chanson de Julie Zenatti qui utilise cette locution: « Si je m’en sors.« 

L’expression de la semaine: voler de ses propres ailes

La langue française aime beaucoup les animaux, en particulier les oiseaux! Il existe de très nombreuses expressions avec les mots « oiseau », « aile », « bec », « plume » ou encore « nid »!

Peut-être connaissez-vous un drôle d’oiseau (une personne un peu étrange)?

Ou bien un oiseau rare (une personne très spéciale)?

Chez Groupetude, en vous prenant sous notre aile, nous vous aidons à faire votre nid, petit à petit puis à voler de vos propres ailes… sans vous faire plumer, sans prise de bec et sans y laisser des plumes!

Prendre sous son aile = protéger, aider, accompagner

Petit à petit, l’oiseau fait son nid = à force de patience, on peut progresser pas à pas

Voler de ses propres ailes = agir de façon autonome, être indépendant(e)

Se faire plumer = se faire voler, être victime d’une escroquerie

Une prise de bec = une dispute, une altercation

Y laisser des plumes = ne pas sortir indemne d’une situation

Pour découvrir d’autres expressions avec des noms d’oiseaux, vous pouvez faire ce petit quiz en ligne!

Word of the Day: wary

Word of the day: wary. Improve your English vocabulary with Groupetude!

Well, many of us are wary of a great number of things, particularly in these strange times. I think it’s important to be able to express these worries with the adequate vocabulary!

So here are some more examples of the word « wary » in use:

  • We wary of things that seem to good to be true, they often are!
  • That said, it’s also important not to be wary of everything and everyone, trust is important too.
  • Christine gave him a wary look from across the table.

So there we are, can you think of any other examples?

Word of the Day: preposterous

Have you read The Book with No Pictures? It’s a children’s book by B.J. Novak and it’s brilliant. It really has no pictures and is quite hilarious. My son just loves it and rolls around on the floor in stitches (laughing very hard)! Well, the word preposterous is in it, so I thought I’d make it today’s word, because I like the sound of it!

Examples:

What a preposterous thing to say!

It is absolutely preposterous to think that I would do the dishes for you.

What a preposterous idea, I would never sky-dive in a bikini!

Améliorer son français et son bien-être avec le yoga

Photo de Elly Fairytale provenant de Pexels

Namasté. Le titre de ce billet peut vous surprendre mais laissez-moi vous expliquer comment il est possible selon moi de développer ses compétences en compréhension orale grâce au sport, notamment grâce au yoga.

Bien entendu, pour travailler la compréhension de l’oral, vous pouvez écouter des chansons, des podcasts ou encore visionner des films ou séries en langue française. Mais avez-vous pensé à tester les cours de sport en langue cible pour améliorer votre niveau à l’oral?

Pratique du français et pratique du yoga me semblent parfaitement compatibles, voire complémentaires, surtout si vous êtes déjà un yogi pratiquant et que vous manquez de temps pour apprendre le français.

Dans ce cas, il vous suffira de remplacer vos cours de yoga habituels par des tutoriels en langue française. Je vous suggérerais, en fin d’article, des chaînes de vidéo de yoga francophones, accessibles gratuitement en ligne et abordables pour tous les niveaux… de français et de souplesse!

Personnellement, afin de maintenir et de développer mes compétences en langues étrangères, ayant moins de contacts avec des locuteurs natifs qu’auparavant, j’ai fini par remplacer mes instructeurs préférés par des professeurs anglophones ou hispanophones.

Selon moi, les avantages sont multiples. En plus du gain de temps (car vous pratiquez deux activités en simultané), le cours de sport en ligne peut s’avérer être un bon support en complément d’un cours de langue. La clé pour progresser dans une langue, c’est d’y consacrer du temps et des efforts régulièrement. Le succès repose essentiellement dans la régularité de la pratique (comme pour toute discipline sportive!) et dans la qualité et la fréquence du bain linguistique. Il faut aussi prendre plaisir à étudier la langue. Ainsi, en réalisant vos tâches habituelles en langue cible et non dans votre langue première ou dans une autre langue, vous ne modifiez ni votre emploi du temps ni vos habitudes. La pratique du français vient s’intégrer naturellement dans votre quotidien. Ce conseil est donc valable pour tout un tas d’activités: la cuisine, le bricolage, le maquillage, etc.

J’ai aussi constaté qu’une session de yoga, mais aussi de Pilates, de fitness ou de n’importe quelle autre activité physique ou manuelle, vous permet d’acquérir du vocabulaire et de le mettre en pratique immédiatement. Par exemple: on vous demande de « pivoter » (ou de « remuer », « visser », « appliquer »… ) et vous voyez l’animateur le faire avant de le faire à votre tour. Au cours de votre progression dans la discipline, vous constaterez, entre autres, que d’une leçon à l’autre, les formes verbales ou le lexique utilisés sont répétés. Les formateurs de yoga et autres coachs sportifs utilisent le plus souvent le mode impératif et font des phrases courtes pour donner des instructions. Les postures à adopter et mouvements à effectuer sollicitent l’ensemble des parties du corps et vous permettront notamment de vous familiariser avec ces mots et leur prononciation.

Autre bon point: il s’agit d’un français authentique et en contexte. Souvent, le débit de parole est plus lent que dans d’autres situations ou documents sonores. Vous avez aussi la possibilité de sous-titrer la plupart des vidéos explicatives.

Enfin, s’il peut être difficile de comprendre un cours de yoga (et de se détendre!) avec un niveau débutant en français, il est très intéressant de tester le cours en langue originale (sous-titrée ou non) dès le niveau intermédiaire. Vous ferez par la même occasion l’expérience de beaucoup de personnes qui, s’installant en France, n’ont d’autre choix que de suivre leur cours de sport préféré en français!

Voici quelques chaînes de yoga francophones auxquelles vous pouvez vous abonnez: cliquez ici!

Bonne pratique!

L’usage du masculin dans ce document a pour unique but d’alléger le texte.

L’expression de la semaine: être dans le brouillard

Au vu de la météo et de la situation sanitaire, je suis dans le brouillard!

Au sens propre, « être dans le brouillard » signifie être au cœur de ce phénomène naturel, le brouillard, qui limite la visibilité.

Au sens figuré, « être dans le brouillard » veut dire qu’on ne voit pas clair dans une situation problématique.

Vous pouvez lire la définition et les différents sens du mot « brouillard » ici !

Word of the Day: thorough

A quick note on pronunciation: /ˈθɜːrəʊ/ go to the link below to hear the word

https://www.oxfordlearnersdictionaries.com/definition/english/thorough?q=thorough

Do you need some more examples? Here they are:

  • The supervisor made a very thorough evaluation of her staff.
  • The police carried out a thorough investigation into the Deewitter case.
  • André is very thorough when he cleans his teeth; he never has cavities.

Thorough is an adjective, but you can also turn it into an adverb: thoroughly. Here are some examples:

  • Please check the premises thoroughly.
  • He went through each drawer quite thoroughly.
  • It was a thoroughly tiering affair.