Pourquoi dit-on “LA France” mais “LE Canada”?

Image libre Pixabay

La Chine, le Venezuela, le Texas, la Sibérie… Et oui, les noms de pays ont un genre en français!

Le nom est soit masculin, soit féminin, et presque toujours singulier. Quelques noms de pays/régions/état sont au pluriel: les Emirats arabes unisles Philippines, par exemple.

Il existe une règle facile pour mémoriser le genre du nom:

Si le nom termine par la lettre « e », il est féminin.

Exemples: la Pologne, la Californie.

Les noms de continent en français sont tous féminins. Ils commencent par une voyelle donc on fait l’élision du A devant la voyelle: l’Afrique, l’Asie, l’Europe

Cette règle est valable sauf pour 4 pays (le Cambodge, Mexique, le Mozambique et le Zimbabwe).

Pour comprendre pourquoi il en est ainsi, je vous invite à lire ce court article sur le sujet:

Attention, cette règle ne fonctionne que pour les noms de pays/régions. Si vous voyez un mot en français qui se termine par un « e », il n’est pas toujours féminin! Exemples: un arbre, un livre.

Lecture du moment en français: “Coquelicot”

Aujourd’hui c’est la journée internationale du livre et du droit d’auteur mais pour moi c’est la fête du livre tous les jours!

Je suis une grande lectrice depuis toujours. Je lis en français, en anglais, en espagnol, en bulgare… sur papier, sur liseuse électronique et j’écoute même des livres audios dans les transports. Mes longues études universitaires littéraires m’ont donné le goût des mots.

Le Goût des mots, c’est le nom d’une collection d’ouvrages que j’aime beaucoup, dirigé par l’écrivain Philippe Delerm. J’en possède plusieurs titres dont Coquelicot et autres mots que j’aime par la regrettée amoureuse et chanteuse des mots, Anne Sylvestre.

Dans ce livre que je suis en train de terminer, Anne Sylvestre dresse un inventaire de ses mots préférés et explique pourquoi elle les aime. Parfois, c’est pour leur sonorité, parfois c’est pour leur image mais souvent ces mots lui évoquent des souvenirs.

Si je devais choisir les mots que j’affectionne tout particulièrement, ce serait ceux-là:

papillon (en français) / spoon (en anglais) / maravilla (en espagnol) / катчамак (“katchamak” en bulgare)

Et vous, que lisez-vous actuellement? Quels sont vos mots préférés en français?

Jeudi, je dis: “Tu t’en sors?”

JEUDI, JE DIS! Chaque jeudi, découvrez un mot ou une expression en français familier!

Chaque semaine, un exemple de français authentique et actuel à utiliser, à l’oral ou à l’écrit, dans la plupart des situations de la vie courante.

Aujourd’hui, c’est une locution couramment utilisée par les Français et les francophones natifs au quotidien: “Tu t’en sors?”

TU T’EN SORS?

“S’en sortir” est la contraction de “Se sortir de la situation”. On peut utiliser cette expression sur le mode interrogatif pour demander comment la personne gère la situation:

Ils s’en sortent avec les travaux?

Comment vous vous en sortez?

La question peut avoir une valeur ironique:

Tu t’en sors ou j’appelle les pompiers?

On peut l’utiliser sur le mode affirmatif ou exclamatif pour souligner que l’on maîtrise très bien la situation ou pour féliciter quelqu’un:

Vous vous en sortez très bien!

Mon fils s’en sort très bien à la fac.

On va, au contraire, employer la forme négative pour insister sur le fait que l’on éprouve des difficultés ou pour émettre des doutes sur les capacités de quelqu’un à faire face à un problème:

Je ne m’en sors pas.

Elle ne va jamais s’en sortir avec 3 bébés en même temps!

Au futur, la locution peut permettre de motiver et d’encourager:

Tu vas t’en sortir, ne t’inquiète pas.

Si nous unissons nos efforts, nous nous en sortirons.

Au passé, cela permet de faire un bilan:

ça n’a pas été facile mais je m’en suis sorti.

Et vous, vous vous en sortez comment en français?

En bonus, une chanson de Julie Zenatti qui utilise cette locution: “Si je m’en sors.”

L’expression de la semaine: voler de ses propres ailes

La langue française aime beaucoup les animaux, en particulier les oiseaux! Il existe de très nombreuses expressions avec les mots « oiseau », « aile », « bec », « plume » ou encore « nid »!

Peut-être connaissez-vous un drôle d’oiseau (une personne un peu étrange)?

Ou bien un oiseau rare (une personne très spéciale)?

Chez Groupetude, en vous prenant sous notre aile, nous vous aidons à faire votre nid, petit à petit puis à voler de vos propres ailes… sans vous faire plumer, sans prise de bec et sans y laisser des plumes!

Prendre sous son aile = protéger, aider, accompagner

Petit à petit, l’oiseau fait son nid = à force de patience, on peut progresser pas à pas

Voler de ses propres ailes = agir de façon autonome, être indépendant(e)

Se faire plumer = se faire voler, être victime d’une escroquerie

Une prise de bec = une dispute, une altercation

Y laisser des plumes = ne pas sortir indemne d’une situation

Pour découvrir d’autres expressions avec des noms d’oiseaux, vous pouvez faire ce petit quiz en ligne!

L’astuce FLE de la semaine

Selon les régions, la prononciation peut varier, mais l’orthographe reste la même!

L’accent aigu se place uniquement sur la lettre « e » en français, alors que l’on peut trouver un accent grave sur les voyelles « a » et « u » (ce qui ne modifie pas leur son).

Une prochaine fois, nous parlerons de l’accent circonflexe qui permet de distinguer des mots homonymes et qui peut également être le témoin d’une lettre disparue.

L’expression idiomatique de la semaine: être dans le brouillard

Au vu de la météo et de la situation sanitaire, je suis dans le brouillard!

Au sens propre, “être dans le brouillard” signifie être au cœur de ce phénomène naturel, le brouillard, qui limite la visibilité.

Au sens figuré, “être dans le brouillard” veut dire qu’on ne voit pas clair dans une situation problématique.

Vous pouvez lire la définition et les différents sens du mot “brouillard” ici !

Quelques onomatopées pour parler comme un vrai Français!

Présentes dans toutes les langues, les onomatopées servent à traduire un sentiment ou à exprimer une idée. Ces petits mots, absents à l’écrit, viennent très souvent ponctuer le discours des Français à l’oral.

Une collègue enseignante bulgare me faisait remarquer qu’elle avait beau maîtriser la langue française à la perfection, il lui manquait ce je-ne-sais-quoi quand elle parlait français. En effet, si vous voulez comprendre votre interlocuteur français ou passer pour un natif, vous ne pourrez pas vous passer de quelques interjections. Ces mots courts, souvent accompagnés de l’intonation et de la gestuelle adaptées, viendront apporter d’avantage d’authenticité à votre message.

Coucou! Voilà une manière très familière et très française de se saluer. Très pratique en ces temps de pandémie, on évitera de se faire la bise et on se contentera d’un simple geste de la main.

Tchin-Tchin! Cette formule étrange sont les mots que l’on prononce lorsque que l’on trinque.

Zut! C’est le mot qui vous échappe quand vous voulez exprimer votre dépit (tout en restant poli!).

Aïe! Vous poussez ce cri de douleur quand vous vous blessez mais aussi pour exprimer votre compassion face à une situation. “-Ma voiture est en panne. / -Aïe!” Répété plusieurs fois, il souligne que la situation est vraiment fâcheuse, désagréable. Les Français l’utilisent même parfois pour mettre en garde, prévenir d’un accident. “Aïe, aïe, aïe; tu vas tomber!”

Chut! Posez votre index sur vos lèvres en murmurant ce mot magique qui sert à demander le silence.

Ouf! Exprime le soulagement. Vous pouvez aussi vous essuyer le front du revers de la main pour accompagner cette onomatopée

Pensez à dire Atchoum! quand vous éternuez! On vous répondra : “à tes/vos souhaits!”

Bof… Ce mot montre votre indifférence, votre lassitude voire votre mépris. On l’accompagne parfois de Mouais

Voilà, il ne s’agit là que d’exemples d’interjections parmi celles les plus utilisées. Je ne crois pas que les Français disent très souvent Oh là là . En revanche, il y a un truc très français que je fais vraiment souvent et qui intrigue toujours autant mes amis étrangers: un bruit de bouche, un bruit d’explosion avec les lèvres (difficile à orthographier) qui sert à dire que l’on ne sait pas. Quand on me demande quelque chose et que je n’ai pas la réponse, je fais ce bruit de trompette pour signifier que je n’en ai aucune idée!

Y’a-t-il des onomatopées très idiomatiques ou drôles dans votre langue? N’hésitez pas à les partager en commentaire!

L’usage du masculin dans ce document a pour unique but d’alléger le texte.

Quelques spécialités françaises pour une Saint-Valentin confinée

Image Taryn Elliott via Pexels

Que vous fêtiez la Saint-Valentin ou la “Sans Valentin”, voici quelques idées pour vous aider à passer, en privé, une soirée romantique et authentique… à la française!

La langue française est considérée comme la langue de l’amour et la capitale de la France, Paris, comme la ville des amoureux. Les Français ne sont pourtant pas toujours romantiques mais la plupart sont gourmands! Ainsi, le 14 février est généralement l’occasion, en plus de célébrer l’amour, de se régaler de bons petits plats et d’ouvrir une bonne bouteille (de vin ou de champagne, évidement!). Que l’on soit seul ou en couple, tous les prétextes sont bons pour faire la fête!

Habituellement, les restaurants sont pris d’assaut et proposent des menus spéciaux. Mais cette année, inutile de réserver. Pandémie oblige, les établissements publics sont fermés et c’est à la maison qu’il vous faudra inviter l’élu de votre cœur pour un dîner aux chandelles très intime! Que vous préfériez vous faire livrer ou cuisiner, laissez-moi vous souffler quelques noms de spécialités Made in France pour que votre repas gastronomique prenne des airs de fête française!

Un menu aux accents français

Souvent, quand on pense à la France, on pense à ses fromages. Vous pouvez tenter de réaliser un soufflé au fromage ou encore organiser une soirée fondue ou raclette! De quoi réchauffer l’ambiance et faire fondre votre moitié! Sans oublier de proposer le traditionnel plateau de fromages avec un choix varié de fromages au lait de vache, de brebis ou encore de chèvre. Il y a même un fromage en forme de cœur: le neufchâtel. C’est la garantie d’un “French kiss” très… parfumé!

Pour voir la vie en rose, voici ma petite sélection de mets rosés! Je vous propose de servir un magret de canard, à la chair rosée et moelleuse. Si vous préférez le poisson, un pavé de saumon fera son effet. Les crevettes roses (et autres fruits de mer et crustacés) sont un classique des repas en tête-à-tête.

Un repas français ne peut s’achever que sur une note sucrée! Après l’entrée et le plat, il vous faut un dessert. Vous avez le choix entre les nombreuses pâtisseries françaises. Pour signifier à votre partenaire qu’il est “chou” et briser la glace entre vous, rien de mieux que les profiteroles. Ce sont des petits choux garnis de crème pâtissière ou de crème glacée nappés de sauce chocolat. Pour déclarer votre flamme: quoi de mieux qu’une crème brûlée? Comme je crois que aux pouvoirs aphrodisiaques du cacao (et que j’adore le chocolat!), je vous invite à déguster un gâteau facile à réaliser: le fondant au chocolat… En plus, il a le cœur tendre comme vous!

Pour finir, notez que les Français n’écoutent pas toujours des chansons françaises (les artistes de jazz et de soul anglophones sont appréciés dans ces moments privilégiés). Mais libre à vous de jouer quelques airs d’accordéon dans votre salon pour ambiancer votre dîner français! Et n’oubliez pas de glisser à l’oreille de votre partenaire quelques mots doux en français!

Voilà! Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit et une belle soirée de Saint-Valentin, en duo ou en solo!

L’usage du masculin dans ce document a pour unique but d’alléger le texte.